ERCVOX

Forum du CLiD
Nous sommes actuellement le 04 Oct 2022, 21:48

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 
Auteur Message
MessagePublié: 03 Oct 2007, 17:02 
Hors-ligne
Administrateur

Inscrit(e) le : 14 Avr 2005, 17:44
Message(s) : 373
RECONNAISS. AUTOM. PAROLE: OCC:LIMOUSIN
BASE DE TEXTES OCCITANS MODERNES annotés
INDEXATION: STABLEX, ALCESTE, STELLA (ILF), LEXICO
couplage à une archive sonore numérique

Envoyé par: FOSSAT Jean-Louis <fossat@univ-tlse2.fr> (193.55.172.157)
Date: Mardi, 2 Mars 1999, ˆ 12:09

Voici 1° un texte de base 2° quelques observations relatives au rôle de l'analyse phonologique par rapport au plan R.A.P de Reconnaissance Automatisée de la Parole et de la Compréhension Automatique du Langage naturel (CALN, TALN), à la lumière de mes connaissances très lacunaires

I. L'échantillon limousin servant de corpus d'apprentissage et base de discussion *** *0042 *clause (texte (personnage-Limousin) *txta (Robert 1972 "lo païs de Loïs) *txta (Louis dòu Limosin, Albums du Père Castor, Paris, Flammarion, 1972) *txta( pp. 30-32 fragment 0042) *txta(cadre régional de référence, vide: AU=Aubusson, CR=Crocq, US=Ussel, VE=Ventadour, CO=Collonges-la-rouge, TU=Turenne, BR=Brive, TL=Tulle, UZ=Uzerche, PO=Pompadour, BR=Brive, Y=St-Yrieix, CS=Coussac, CH=Chalus, BE=Bellac, DO=Le Dorat) *txta(hydronymie: Cher, Creuse, Petite Creuse, Dordogne, Corrèze, Charente, Taurion) *txta(IDENTIFICATION THEORIQUE LOC. Louis: LE=St-Léonard "centre du polygone vide") * (txta( texte référentiel unifié + texte graphie phonologisante " ...." + texte APINEW ou tout autre standard, par exemple SAMPA * txta TRADUCTION *txta (iconographie: icone 0030, 0031; 0032) *txta LIBELLE (La vida a l'a l'ostau l'ivèrn: lo masel; los lops e los dròlles dins los bòscs; lo camin de l'escòla; lo camin de la glèisa; las velhadas; savers e pòurs; Nadau *texta_LEX (sason; ivèrn; velhada; canton; Nadau; fogier; rove; messa; mieja nuèch; diable; sorcièr; sorcièra; baudada; espatla; ombra: muralha; mona; chassa-galièra; diabletons; gorjarèu; zinzoeinas; cidre; mitarna; chaminada; fiòc; borlhons; ) *txta_CONJUG: bargassar; estrelhar; portar; tornar; cridar; podrar; gardar, achatar trobar (se --); tra(s)versar; menar; jostar; tombar; far tombar; mossar; tustar; entrar; replicar; balhar; despechar (se); s'eimajar; arribar; bufar; s'eissajar a_IF; fumar; reviscolar; tocar, tochar; s'aucupar de/a; se levar; amassar; lapar; botjar; semenar; destachar; davalar; passar; japar; ganar; brotar; perpausar; rinçar; plaçar; plantar; virar; avironar; se tirar; pestelar, gansolhar; chatinglar/chatilhar; s'aproimar/s'apraimar; se siclar; atrapar; tindonar; minjar; merendar; mancar; contar; clapar; trincar; se nejar; tuar; demandar; se coeijar/se cochar; marmonar; ninar; velhar; achatar; adobar; conhar; encombrar; mendrar; marchandar; acordar; barrar; estonar; desmarrar; aletejar; charjar; s'esvirolhar; crotsar; siblar/sublar/essublar; abeurar; passar; pendilhar; lebretar; regretar; dalhar; levar; aigar; essugar; talafissar; esnidar; cracar; plantar; rotlar; flambejar; empifrar; chaufar; oblidar; dansar; essaurelhar; uchar; semenar/sennar; archelar; guidar; ferrar; calar; rimar; crocar; crochar; japar/japament; juntar; ensorcilhonar; botjar; trigossar; far las provisions; faire son trin-trin; far los rodelons; i aver; aver mestier de; plaser; èstre; crenher; prener; dire; diser; paisser; saber; s'agrumir; se durbir; venir de; sentir; s'esbaubir; bronsir; s'esmalir; sortir; dormir; s'endormir; lusir; segotir/secodar; garir; benedir; esclarcir; brussir; brondir; bastir; fugir; metre/meter; fotre; fotre de cul; dever; veire; jaire/jaser; respondre; voler; faler; se planher; n'aver gròs sus la peitrena; montar la garda; plaçar sots la garda de ; s'i coneisser; èstre a son aisa; meter la man sus; far clin-clau; prener l'escampa : mots clés pivots de compréhension partielle) *txta (mots grammaticaux: non ... gran; non ... brin; non ... jamai; non ... degun; non mas); un, dos, tres, quatre; d'amont, de bas, d'enaut; de çai; de lai; per plaser; de pès; ben; a la pica deu jorn: lo lendeman; coma; si ...; atencion ! flin-flau! ; de bòrd a bòrd; d'una riba a l'autra; jorn apres jorn; a la tombada de la rosada; a la serena, al seren, passat-deman; a l'entrada de l'ivèrn, a la darrièra; a la desvirada (A. Borillo, Aurnague etc. erss.sémantique); per ma fe; quauque; quauqua ren; ogan (ujan); quauqua res; chadun; nautres; vautres; nòstre; vòstre; veicí; veiquí) *textaBRUIT: (insérer bruits d'école; de jeux de récréation ;

*txtaGR_NORM ( Ivern: sason negra, jornadas cortas, velhadas que duran dins lo canton. L'enser, après aver sopat, los vesions vènon per velhar chas Loïs. Mas, aquesta nuèch, la velhada serà pus lonja; qu'es lo ser de nadau. Aitanben lo pair a metut dins lo fogier una gròssa cassa de rove, virada de biais per qual ocasion: ela brutlarà bèn deichanta qu'ilhs tornan de la messa de mieja-nuèch. Assemblatz davant la baudada, los velhadors senton dins lors espatlas la nuèch pregonda de l'ivèrn: rebas e contes s'esvelhan end las ombras que dansan sur la muralha. Per la votz de las vielhas fennas, sorciers de las campanhas e monas ancienas vènon se siclhar au mitan dòus vius. Es 'quò la chassa-galhèra dòus diabletons que urlan defòra per dessur los bastiments? La pòur sarra Loïs au gorjarèu. — Anetz ! dissèt lo pair, end un bon rire, n'en veiquí pron d'aquelas zinzoeinas ! Ten ! minjam quauques chòuves e bevam dòu cidre ! E Loïs, rassegurat, trasconeis la trompeta de la mitarna que rund dins la chaminada e bufa dins lo fiòc una niblada de borlhons. Qu'es lo moment de partir. Ilhs se plejan totes dins lor pelerina; la mair alucha la fòla and un tison, lo pair prend son baston e vai dobrir la pòrta: surpresa ! ela tèn bon ! Eu tira pus fòrt: qu'es pena perduda. Diriatz que quauqu'un la tira de l'autre biais. — Qu'es lo Diable, segur, marmusa la vielha Suqueta, qu'es lo Diable que vòu nos empeschar d'anar a la messa de Nadau ! — Lo Diable ! lo Diable ! crese ben ! crida lo pair ! venetz pus tot m'ajudar, vautres ! Los veiquí quatre per tirgossar: una, doas ! una, doas ! la pòrta, ensorcilhonada, ne botja pas d'un pòuce: 'quò es pas lo Diable, segur, que tèn la pòrta ! Aqueu farsejaire de Blavi a atachat son chavau a la ponhada, e, mai ilhs tiran d'un biais, mai lo chavau tira de l'autra, deschanta que lo liucòu pete ! E òu peta ! Malur ! La pòrta de draiba tot d'un còp, los tirgossaires fan los rodelons au mitan de la cosina. E de rire ! Los uns se tènon lo ventre; los autres se brejan las còstas. Ilhs son partits. Alentorn, colena sur la nieva lo clardo redonda de lor falòt. En tornant, ilhs manjaran una sopa ben chauda. Loïs metrá, coma totz los sers, sos sòcs molhats dins lo fogier tède. Li troubara-t-eu , l'enmandi, una pipa de sucre, o ben un zouave de pan d'espiça, coma antan? Non, çò que n'i aurá, dins sons sòcs, eu, o pòt pas devinar. Qu'es una chausa que son pair, en grand secret, a portada de la feira de Nadau, una chausa misteriosa e que, 'quo pareis, se minja. Mas ausera-t-eu lou minjar? ausará-t-eu soladament lo tocar? ela es 'quí, lusenta, arribada d'Africa dins son sòc: qu'es una poma d' aurange!). nil ---> ;

*txtaGRPHONOL ( Ivern: sasou negro, journadas courtas, velhadas sue duren dins lou cantou? L'enser, près ver soupa, lous vesîs venen velhar chas Louis. Mas, queto nue, lo velhado siro pus lounjo: qu'es lou ser de Nadau. Aitabe, lou pair o metu dins lou fougier no grosso cosso de rouve, virado de biais, per qual ocasï. Lo bruloro be deichanto qu'îs tournan de lo messo de mieinue. Assemblas davant lo bödado, lous velhadous senten dins lours eipanlas, lo nue prioundo de l'ivern; raibes e countes s'eivelhen end l'ombras que dansen sur lo muralho. Per lo vous de las vielhas fennas, surciers de las campanhas e monas ancienas venen se siclhar ô mitan dôs vîs. Es-co lo chasso-galhèro dôs diabletous que unlen defòro per dessur lous batimens? Lo pô saroLouis ô gourjoreu. — Ane! disse lo pair, end un bon rire, n'en veiqui prou de quelas zinoueinas! Te ! Minjam quauqques chôves e bevam dô citre! Et Louis, rassegurat, trascouneit lo troumpeto de lo mitarno que rund dins lo chaminado e bufo dins lou fio no niblado de bourlhous. Qu'es lou moumen de partir. Is se plejen tous dins lour pelerino. Lo mair lucho lou folò(t) ad un tisou, lou pair prend soun bastou e vai dubrir lo pòrto; surpreiso ! lo te boun ! ô tiro pus fòrt: qu'es peno perdudo ! dirias que quauqu'un lo tiro de l'autre biais ... — Qu'es lou Diable, segur, marmuso lo vielho Suqueto, qu'es lou diable que vô nous empeichar de nar a lo messo de Nadau! — Lou diable, lou diable, crese be, credo lou pair. Venes pus tot m'ajudar, vautres ! Lous veiqui quatre per tirgoussar: uno, douas; uno, douas ! Lo pòrto, ensurcilhounado, ne bujo pas d'un pause. Co n'es pas lou diable, segur, que te lo pòrto. Queu farsejaire de Blavi o tacha soun chavaua lo pounhado, e mais îs tiren d'un biais, mai lou chavau tiro de l'autre, deichanto que lou lîo-cô pete ! E ôi peto ! Malur ! Lo pòrto se draibotout d'un còp, lous tirgoussaires fan lous roudelous ô mitan de lo cousino. E de rire ! Lous us se tenen lou ventre, lous autres se brejen las còstas. Is sount partis. Alentourn couleno sur lo nievo lo clhardo redoundo de lour folò. En tournant, îs manjaràn no soupo bien chaudo. Louis metrò, coumo tous lous sers, sous socs moulhas dins lou fougier tede. Li trouborò-t-eu, l'enmandi, no pipo de sucre, ôube un zouave de po d'eipiço, coum' antan? Noun, çò que n'î ôro dins souns socs, ô, iô po pas devinar. Qu'es no chauso que soun pair, en grand secre, o pourtado de lo feiro de Nadau, no chauso misteriouso e que, co parei, se minjo. Mas ôsero-t-eu lo minjar? ôsoro-t-eu souladamen lou toucar? l'es 'quí, lusento, ribado d'Africo dins soun soc: qu'es no poumo d'ôrange!). nil ---> ;

). nil ---> ;

*txtaTRADUC ( Hiver: saison noire, journées courtes, veillées qui durent au coin du feu. Le soir, après avoir soupé, les voisins viennent chez Louis. Mais, cette nuit, la veillée sera plus longue: c'est le soir de Noël. Aussi, le père a mis dans le foyer de la cheminée une grosse bûche de chêne, tournée de biais pour cette occasion: elle brûlera bien jusqu'à ce qu'ils retournent de la messe de minuit. Assemblés devant la baudade (flambée), les veilleurs sentent dans leurs épaules la nuit profonde de l'hiver; rêves et contes s'éveillent avec les ombres qui dansent sur la muraille. Par la voix des vieilles femmes, les sorciers des campagnes et les vieilles mounes (épouvantails) viennent s'asseoir au milieu des vivants. Et ceci, est-ce bien la chasse-volante des diabletons qui hurlent dehors, au dessus des bâtiments ? La peur serre Louis a la gorge. — Allez ! dit le père, avec un bon rire, en voilà assez, de ces zinzouèines ! tiens ! mangeons quelques anchois et buvons du cidre ! Et Louis, rassuré, reconnaît la trompette de la mitarne, qui gronde dans la cheminée et souffle dans le feu une bourrasque de flocons de neige. C'est le moment de partir: ils s'enveloppent dans leur pélerine; la mère allume la folle (?) avec un tison; le père prend son bâton et va ouvrir la porte: surprise ! Elle tient bon ! Lui, tire plus fort. C'est peine perdue. On dirait que quelqu'un la tire de l'autre côté. — C'est le diable, sûr ! marmonne la vieille Suquette; c'est le diable qui veut nous empêcher d'aller à la messe de Noël. — Le diable ! le diable ! s'écrie le père: je te crois (tu parles !): venez plutôt m'aider, vous autres! Les voici quatre à tirer: une, deux; une, deux: la porte, ensorcelée, ne bouge pas d'un pouce. Ce n'est pas le Diable, bien sûr, qui tient la porte. Ce farceur de Blasi a attaché son cheval a la poignée; et, plus ils tirent d'un côté, plus le cheval tire de l'autre, jusqu'à ce que le licol casse. Et il claque ! Malheur ! La porte s'ouvre tout d'un coup, les tireurs font la cabriole au milieu de la cuisine. Et de rire ! Les uns se tiennent le ventre, les autres se pressent les côtes. Ils sont partis. Aus alentours, glisse sur la neige la lueur ronde de leur falot. Au retour, ils mangeront une soupe bien chaude. Louis mettra, comme tous les soirs, ses sabots mouillés dans le foyer tiède. Y trouvera-t-il, le lendemain, une pipe en sucre ou un zouave en pain d'épice, comme l'année dernière? Non: ce qu'il y aura dans ses sabots, il ne peut pas le deviner. C'est une chose que son père, en grand secret, a rapportée de la foire de Noël, une chose mystérieuse, et qui, paraît-il, se mange. Mais osera-t-il la manger ? Osera-t-il seulement la toucher? Elle est là, luisante, arrivée d'Afrique dans son sabot: C'est une pomme d'orange.). nil)--->

*txta_APINEW ( / iv'Er~Ó \ saÂ'u neGr'O \ dZurnaD'a: kurt'a: \ veLaD'a: ke d'yren d¶in lu k¶ant'u \ l ¶enÒ'e \ prê Ave Òup'a \ luj veÂ'is \ v'Enen veL'a tSaz lw'is \ mas \ k'EtO nW'E \ lO veL'aDO sir'O pyz l'¶undZO \ k Ez lu Ò'e de nAD'aw \ AjtAB'E \ lu p'aj o met'y d¶in lu fuZj'E nO gr'OÒO k'OÒO de r'uve \ vir'aDO de bj'ajÒ \ pEr kw'al okaÂ'iw \ lO brylor'O b'E dejS¶antO k iws t'urnan de lO m'EÒO dée mj'EjnW'E \ AÒ¶embl'as dAv¶an lO bOwd'aDO \ luj veLaD'us \ Ò'¶enten d¶in lur Ejp'anl'a: lO nW'E prij¶undO de l iv'ErÓ\ r'ajbez e k'¶untes Ò Ejv'eLen \ ¶en l ¶umbr'a: \ ke d¶ansen Òyr lO myr'aLO \ pEr lO v'us de lAj vjeLa: fenn'a: \ syrÒj'Es de laj k¶ampaN'a: \ e mun'a ¶ansjen'a: \ v'Enen se ÒikL'a Ow mitan dOws v'iws \ Es k'o lO tS'aÒO gaL'ErO \ dOws djablet'us \ ke ¶ynlen def'Oro \ pEr deÒyr luj batim'ens \ lO p'Ow Ò'arO lw'is Ow gurdZAr'Ew \ An'E \ diÒ'e lu p'aj \ ¶end ¶ym b'¶uÙ r'ire \ n ¶¶e vEjki pr'u \ de kel'a: ¶inÂw'ejna: \ t'E \ m¶andZ'am kw'Awke tS'Owvej \ e bev'am dOw Ò'itre \ e lw'is \ rAÒeGyr'a \ traskun'Ej™ lO tr¶ump'etO de lO mit'arnO \ ke r¶yn \ d¶in lO tSAmin'aDO \ e b'yfO d¶in lu fj'O nO niBl'aDO de burL'us \ k Ej lu mum'¶en de part'i \ iws Òe pl'eZen tus d¶in lur peler'inO \ lO m'aj \ l'ytSO lo fAl'O \ aD ¶yn tiÂ'u \ lu p'aj \ pren Ò¶um bAst'u \ e vaj dryB'i lO pÐ'OrtO \ Òyrpr'EjÂO \ lO tE b'¶uÙ \ Ow t'irO pys f'Or™ \ k Es p'enO pErd'yDO \dirj'as ke kwAwk'y lO t'iro de l awtre bj'ajÒ \ k Ez lu dj'abble \ ÒeG'yr \ mArm'yZO lO vj'ELO Òyk'etO \ lu dj'abble \ lu dj'abble \ kr'EÂe b'E \kr'EDO lu p'aj \ ven'Es pyst'O m aZyD'a \ v'awtres \ lus vEjk'i kw'atre pEr tirguÒ'a \ 'ynO \ du'a: \ 'ynO \ du'a: \ lO p'OrtO \ ¶ensyrÒiLun'aDO \ ne b'udZO p'a d ¶ym pAwÒe \ kO n Es pa lu dj'able \ ÒeG'yr \ ke tE l'O p'OrtO \ kÐew fArseZ'ajre de bl'avi \ O tAtS'a Ò¶un tSav'aw A lO puN'aDO \ e \ maj iws t'iren d ¶ym bj'ajÒ \ maj lu tSAv'aw t'irO de l 'awtre \ dejS¶anto ke lu l'ijOk'Ow p'ete \ e Ow p'etO \ mAl'yr \ lO p'OrtO Òe d'ajbro tud d ¶yù k'O \ lus tirguÒ'ajres fAn luj ruDel'uÒ Ow mit'an de lO kuÂ'inO \ e de r'ire \ lu y's Òe t'Enen lu v'¶entre \ lu awtres Òe br'eZen lAj kOst'a: \ iws Ò'uµ pArt'is \ Al¶ent'ur \ kul'enO Òyr lO n'evjO \ lO kL'ardO red¶undO de lur fAl'O \ ¶en turn'an \ iws m¶andZar'an nO Ò'upO bjen tS'AwdO \ lwis \ metr'O \ kumO tuË luÒ Ò'E¤s \ Òus Ò'Oks muL'as \ d¶in lu fuZj'E t'EDe \ liw trubAr'O t Ew \ l ¶emm¶and'i \ nO p'ipO de Ò'ykre \ Obe yn Âw'ave de p'O d Ejp'iÒO \ kum ¶Ant'¶An \ nu \ ÒO ke n i Owr'O \ d¶in luÒ Ò'Oks \ 'ow \ j'Ow pO p'a devin'a \ k Ez nO tS'AwÂO ke Ò'¶um p'aj \ ¶eù gr'¶An sekr'e \ O purt'aDO de lO f'EjrO de nAD'aw \ nO tS'AwÂO misterj'uÂO \ e ke \ kO pAr'ej \ se m'¶indZO \ maj \ OwZOrO t 'Ew lO m¶indZ'a \ OwZOrO t 'Ew ÒulaDam'en lO tuk'a \ l Es k'i \ lyÂ'¶entO \ riB'aDO d afr'ikO \ d¶¶in Ò¶un Ò'Ok \ k E nO p'umO d Owr'¶andZe \). nil)--->;

*txtaAPINEW_VAR( / iv'Er~Ó \ saÂ'u neGr'O \ dzurn'aDOs k'urtOs \ veL'aDOs ke d'yren d¶in lu k¶ant'u \ l ¶enÒ'e \ prê Ave Òup'a \ luj veÂ'is \ v'Enen veL'a tsaz lw'is \ mas \ k'EstO nW'E \ lO veL'aDO sir'O pyz l'¶undzO \ k Ez lu Ò'e de nAD'aw \ AjtAB'E \ lu p'aj o met'y d¶in lu fuÂj'E nO gr'OÒO k'OÒO de r'uve \ vir'aDO de bj'ajÒ \ pEr kw'al okaÂ'iw \ lO brylor'O b'E dejÒ¶antO k iws t'urnan de lO m'EÒO dée mj'EjnW'E \ AÒ¶embl'as dAv¶an lO bOwd'aDO \ luj veLaD'us \ Ò'¶enten d¶in lur Ejp'anl'Os \ lO nW'E prij¶undO de l iv'ErÓ\ r'ajbez e k'¶untes Ò Ejv'eLen \ ¶en la ¶'umbrOs \ ke d¶ansen Òyr lO myr'aLO \ pEr lO v'us de lAj vj'eLOs f'enn'Os \ syrÒj'Es de laj k¶amp'aN'Os\ e m'unOz ¶ansj'en'Os \ v'Enen se ÒikL'a Ow mitan dOws v'iws \ Es k'o lO ts'aÒO gaL'ErO \ dOws djablet'us \ ke ¶ynlen def'Oro \ pEr deÒyr luj batim'ens \ lO p'Ow Ò'arO lw'is Ow gurdzAr'Ew \ An'E \ diÒ'e lu p'aj \ ¶end ¶ym b'¶uÙ r'ire \ n ¶¶e vEjki pr'u \ de k'ElOs ¶inÂw'ejnOs \ t'E \ m¶andZ'am kw'Awke ts'Owvej \ e bev'am dOw Ò'itre \ e lw'is \ rAÒeGyr'a \ traskun'Ej™ lO tr¶ump'etO de lO mit'arnO \ ke r¶yn \ d¶in lO tsAmin'aDO \ e b'yfO d¶in lu fj'O nO niBl'aDO de burL'us \ k Ej lu mum'¶en de part'i \ iws Òe pl'etsen tus d¶in lur peler'inO \ lO m'aj \ l'ytsO lu fAl'O \ aD ¶yn tiÂ'u \ lu p'aj \ pren Ò¶um bAst'u \ e vaj dryB'i lO pÐ'OrtO \ Òyrpr'EjÂO \ lO tE b'¶uÙ \ Ow t'irO pys f'Or™ \ k Es p'enO pErd'yDO \dirj'as ke kwAwk'y lO t'iro de l awtre bj'ajÒ \ k Ez lu dj'abble \ ÒeG'yr \ mArm'yZO lO vj'ELO Òyk'etO \ lu dj'abble \ lu dj'abble \ kr'EÂe b'E \kr'EDO lu p'aj \ ven'Es pyst'O m aZyD'a \ v'awtres \ lus vEjk'i kw'atre pEr tirguÒ'a \ 'ynO \ du'a: \ 'ynO \ du'a: \ lO p'OrtO \ ¶ensyrÒiLun'aDO \ ne b'udZO p'a d ¶ym pAwÒe \ kO n Es pa lu dj'able \ ÒeG'yr \ ke tE l'O p'OrtO \ kÐew fArsedz'ajre de bl'avi \ O tAts'a Ò¶un tsav'aw A lO puN'aDO \ e \ maj iws t'iren d ¶ym bj'ajÒ \ maj lu tsAv'aw t'irO de l 'awtre \ dejSsanto ke lu l'ijOk'Ow p'ete \ e Ow p'etO \ mAl'yr \ lO p'OrtO Òe d'ajbro tud d ¶yù k'O \ lus tirguÒ'ajres fAn luj ruDel'uÒ Ow mit'an de lO kuÂ'inO \ e de r'ire \ lu y's Òe t'Enen lu v'¶entre \ lu awtres Òe br'eZen lAj kOst'a: \ iws Ò'uµ pArt'is \ Al¶ent'ur \ kul'enO Òyr lO n'evjO \ lO kL'ardO red¶undO de lur fAl'O \ ¶en turn'an \ iws m¶andzar'an nO Ò'upO bjen ts'AwdO \ lwis \ metr'O \ kumO tuË luÒ Ò'E¤s \ Òus Ò'Oks muL'as \ d¶in lu fuZj'E t'EDe \ liw trubAr'O t Ew \ l ¶emm¶and'i \ nO p'ipO de Ò'ykre \ Obe yn Âw'ave de p'O d Ejp'iÒO \ kum ¶Ant'¶An \ nu \ ÒO ke n i Owr'O \ d¶in luÒ Ò'Oks \ 'ow \ j'Ow pO p'a devin'a \ k Ez nO ts'AwÂO ke Ò'¶um p'aj \ ¶eù gr'¶An sekr'e \ O purt'aDO de lO f'EjrO de nAD'aw \ nO ts'AwÂO misterij'uÂO \ e ke \ kO pAr'ej \ se m'¶indZO \ maj \ OwÂOrO t 'Ew lO m¶indZ'a \ OwÂOrO t 'Ew ÒulaDam'en lO tuk'a \ l Es k'i \ lyÂ'¶entO \ riB'aDO d afr'ikO \ d¶¶in Ò¶un Ò'Ok \ k E nO p'umO d Owr'¶andZe \). nil)--->;

Le texte phonétique est écrit en logique MBROLA avec conversion en n'importe quel type de police (recommandations de R. Obrecht, IRIT).

II. APOCOPE ET PHONOLOGIE: second corpus d'apprentissage (données observables) N'annadada : una annada "une année ADV_TEMP_INTERNE (NLI) li fasiá 'na bona escud[e]lada aviá 'gut dos dets de copats ai pas 'chabat de las guardar, las oelhas -quò èra 'na maison -dins 'na [e]sclarzida, "dans une éclaircie" -ses pus bèstia qu'una sauma " tu es un as(e) !!!" comme disaient les maîtres charpentiers de la Creuse ! -que li vòles, a-d-aquèu chat-escuròl? -i aviá mas 'na fenna -N'autre còp ! -sens 'visar lo chamin -fasiá 'la "faisait-elle" (incise) -ai 'dobat lo fuèc -ai pas 'chabat -'quò èra 'na maison "c'était une maison" -torna 'trapar -se l'anduèlh aviá 'n uèlh e la sèrp una dent, i auriá pas pus d'òme vivent -la pomada dau 'poticari, passa-la 'près ton trafinaud -venetz nos aidar, 'nats, se podetz COMMENTAIRES Les faits sélectionnés mettent en question non telle variable isolée, mais les rapports entre objets phonologiques que constituent - hiatus - faiblesse des mots mal formés à attaque vocalique extramétrique en a] y] - solution par apocope - solution par aphérèse - solution par élision - rapport au facteur syntactique et morphologique (apocope et poisition postposée du pronom sujet féminin ) -rapport de force entre voyelle accentuée et voyelle atone Ce message s'adresse aux ateliers interdisciplinaires qui ont la charge d'explorer - rapport entre APOCOPE de Voyelle extramétrique [y]na et proclise d'actualisant dans le mot phonologique : na f'Enno - domination de la REGLE " plutôt syllabe d'attaque mal formée [ attaque CNASALE] qu'attaque par formée par VOYELLE EXTRAMETRIQUE. A ma connaissance, il n'existe pas, pour l'occitan, une phonologie fondée sur les rapports entre objets ainsi posés. Ce qui est en question, c'est, en termes de fortifications et de défense, la construction des chaînes syllabiques. " construire des fortifications, des ponts, des canaux, des machines" (Véron 1992, 151 n'est pas totalement de nature différente que construire syllabiquement, morphologiquement, des mots "objets sonores concrets construits" dotés d'une forme physique et d'une représentation. Si le corpus éclaire les faits de l'occitan limousin, ils peuvent mettre en évidence les mêmes procédures à l'oeuvre en gascon central pyrénéen (mais pas en Haut Béarn), en asturien: monta un passet (astur), traité par apocope; /m'On.t#aN.pas'et/ Si cette solution est sélectionnée en haut gascon dans une aire oùu l'article est une forme phonologiquement faible à attaque vocalique (ETH), ce fait est responsable d'un renforcement syllabique par GEMINATION monta eth camin solution 1 ELISION: muNtEkkam'iN RESULTAT [E] solution 2 : apocope: muNtakkam'iN RESULTAT [A] On se limitera ici à cette première approche grossière des faits à décrire par le menu. On se limitera à poser la question du rapport entre deux principes - principe de nécessité: nécessité de choix d'une solution: l'une ou l'autre, avec solution transitoire, proportionnelle - principe de perfection: s'il existe des hiérarchies de solutions par rapport aux contraintes, il n'est pas de solution meilleure qu'une autre, à taux de dépense comparable, donc mesurable. Ainsi la suite la escala sera traitée soit par la solution ELISION, soit par solution APOCOPE là où la suite era escala sera traitée par fortification syllabique: [[ ] ra sk'ala] soit chaînage de deux apocopes successives; les suites naturelles étant construites de manière plus ou moins parfaites, elles sont trraitées par les mécanismes de réduction syllabique appropriés. On aboutit ainsi à des représentatiuons géométriques de l'espace syllabique qui devrait intéresser quiconque s'intéresse au traitement de l'oralité dans les observatoires, au titre des opérations de veille active. On ne doit pas considérer que les faits sur lesquels j'attire l'attention sont ici réglés; l'affaire commence à peine; elle sera traitée en entreprise, en formule de partenariat, dans le cadre d'un projet INTERREG TRESOC.textes.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
MessagePublié: 03 Juil 2010, 05:35 
Medicine Hat Ymc - news http://travel-lucerne.com/ - cialis preis Es gibt einige Klagen in den USA so Frauen den Hersteller verklagt haben soll, da die meisten Frauen sich schon auf die sexarme Zeit eingestellten, jetzt jedoch durch diese einfache Moeglichkeit die Maenner wieder sehr aktiv sind bzw. cialis rezeptfrei Cialis ist, wie Viagra auch, rezeptpflichtig und muss vom Arzt verschrieben werden. <a href=http://travel-lucerne.com/>cialis ohne rezept</a> Da dieses Medikament sehr stark auf den Koerper geht, ist es auch sehr wichtig, den Arzt bei einer moeglichen Verschreibung zu unterrichten, welche Medikamente sonst noch eingenommen werden.


Haut
  
 
 Sujet du message: Sinestin Drug
MessagePublié: 15 Juil 2010, 14:26 
Orthopaedic Medicine Birmingham Alabama - news http://www.richcroninhopefoundation.com/ - accutane for sale Accutane is for acne that has not responded to other means like sunlight, topical treatments, or dietary changes designed to balance it all out. isotretinoin price Some people even had thoughts of depression or suicide, but these were rare in less than 5% of cases. <a href=http://www.richcroninhopefoundation.com/>accutane price</a> The man must use a condom if the woman is on birth control, but a sexually active woman that is trying to get pregnant should never be on Accutane to begin with.


Haut
  
 
 Sujet du message: Medication Bubble Card
MessagePublié: 27 Juil 2010, 11:27 
Drug Addict Pic - news http://www.donomar-fans.com/ - zithromax sale It worked wonders for me like nothing else could. generic azithromycin Talk to your doctor about this it really worked for me while nothing else did but this definitely worked and it has lasted like the others haven’t. <a href=http://www.donomar-fans.com/>buy zithromax</a> Talk to your doctor about this it really worked for me while nothing else did but this definitely worked and it has lasted like the others haven’t.


Haut
  
 
 Sujet du message: Tetracycline Pills Dosage
MessagePublié: 02 Août 2010, 17:53 
Abusing Prescrition Drugs - news <a href=http://angel-of-the-lake.com/>generic xanax online</a> Buy Xanax (Alprazolam) medication at very competitive price. No prescription! Fast delivery! alprazolam online No one should take Xanax if it is not legally prescribed for them, and those that do take Xanax when it is not legally prescribed for them can end up in a mess of trouble because there is no one to monitor dosage, overdosing, and underdosing, and the person can quickly get himself dependent on Xanax. http://angel-of-the-lake.com/ - xanax online Xanax works on the GABA receptors in the brain to cause a stilling of the central nervous system and initiate muscle relaxation and peacefulness through turning on the inhibitory channels in the brain through GABA ingestion.


Haut
  
 
 Sujet du message: Folk Medicine By Dc Jarvis
MessagePublié: 03 Août 2010, 19:07 
Protein Drug Delivery - news <a href=http://wrestlinghouseshow.com/>cheapest cipro</a> Cipro is prescribed by healthcare providers to treat many different types of bacteria infections in the body. cipro 500mg - Inform your doctor if you have either liver or kidney disease, suffer from joint problems, Diabetes, or have a history of seizures. http://wrestlinghouseshow.com/ - discount cipro Cipro (Ciprofloxacin)at discounted price! Order Cipro at reputable online pharmacy and save money.


Haut
  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez insérer des pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr