ERCVOX

Forum du CLiD
Nous sommes actuellement le 30 Sep 2022, 02:06

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
MessagePublié: 11 Oct 2007, 15:12 
Hors-ligne
Administrateur

Inscrit(e) le : 14 Avr 2005, 17:44
Message(s) : 373
DONNEES SPATIALES TABULAIRES
APPROCHE CLASSIFICATOIRE DES OBJETS COMPLETS
CAHi/j
DICTIONNAIRES DE VARIABLES
ATLAS NUMERIQUE
LIEN: utm / univ6tlse2.fr/ums838/g/gascon

REGULARITE DU GASCON ET GASCONITE: GRADIENT DE COHESION

Envoyé par: FOSSAT Jean-Louis (AToulouse-251-1-25-44.w83-193.abo.wanadoo.fr)
Date: Samedi, 2 Avril 2005, ˆ 8:28

Non: le gascon n'est pas une langue si étrange que cela.
Le gascon est une langue me sert d'axiome ou de principe; ou plus exactement c'est la forme déposée (héritage culturel construit) de type occitan en Aquitaine; de quelque part que l'on se tourne quand on consulte avec précision et quelque rigueur les données, on se rend vite compte, dès lors qu'on traverse plusieurs collections de données concernant non plus la seule gasconité, mais l'occitanité territoriale, que l'occitanité se définit par la distribution d'un certain nombre de marques selon des dispositions qui font régularité; en syntaxe d'abord: l'assertion, la négation, l'interrogation, les modalisations de renforcement de l'énoncé par des particules appelées interjections, cris jetés non au hasard; en cela le gascon n'a pas plus de spécificité que n'importe quel parler du domaine occitan auquel il est convenu d'attribuer une spécificité objectivée par un label géographique: béarnais; languedocien occidental, oriental, central, méditerranéen, occitan arverne (Auvergne, cantalie), occitan méditérranéen et alpin: ce sont les régularités phonétiques, phonologiques et morphologiques qui construisent ce construit symbolique qu'est une langue abordée avec le filtre géolinguistique: la variation, mais aussi la répétition (itération des mathématiciens et logiciens) construisent la régularité (P. Jourde, Le Pays perdu).
En ce sens le gascon n'est pas plus spécifique, examiné au scalpel, que ne l'est une quelconque fraction du domaine occitan; ce n'est pas une raison pour l'effacer dans une fosse de label occitan: la fosse aux variétés effacées; mais force est de constater que partout dans le monde, le gascon est nommé, accolé à son germain béarnais, ce qui crée représentation au moins aussi forte que peut l'être celle que crée le label provençal cher aux linguistes romanistes du 19ème siècle.
Mais il est un domaine de la grammaire qui fonde une régularité spécifique au gascon:
1° c'est le champ de la morphologie et de la syntaxe des pronoms compléments personnels simples et complexes, dans le cadre de l'expression des marques de genre et de nombre; il suffit de parcourir les brouillons de trajets cartographiques de Jean Séguy ALG6 puis les cartes correspondantes éditées pour se rendre compte de l'écrasante spécificité des parlers aquitains, et singulièrement pyrénéens et prépyrénéens; mais il faut aller y regarder dans le détail; allez consulter les cartes de distribution telles qu'établies par notre collègue CASANOVA sur le site UMS838 gascon
2° il est un second domaine où on peut se poser la question des spécificités du gascon: c'est le domaine de la morphologie verbale; il est deux façons de l'aborder; façon Jacques ALLIERES: allez consulter sur site erss/clid/occitan, cette admirable partition, achevée, vraie symphonie achevée du verbe gascon; mais on ne sait pas assez qu'il existe une épure de l'analyse de la distribution des marques verbales par Jean Séguy; pour cela il faut accéder à un DICTIONNAIRE DE VARIABLES sur ce champ établi par Jean Séguy, et aux tableaux de données correspondantes; puis construire une représentation ramifiée; la ramification (bifurcation) est installée partout, avec des faits d'isomorphisme qui intéressent la philosophie du langage quand il est perçu par des mathématiciens qui savent utiliser les théories des graphes, que, malheureusement, nous maîtrisons imparfaitement
3° il est aussi un domaine visible de perception de régularités distributionnelles qui fait réellement problème; c'est celui de la distribution du LEXIQUE général, voire spécifique à certains champs d'expérience:il faudra y revenir avec des méthodes diverses représentant des points de vue très diversifiés sur les manières d'accès au lexique (mots concrets construits, bâtis par une phonétique, une phonologie, une morphologie: REF.: Fossat 2005 TRAJETS LEXICAUX OCCITANS (en cours de révision). Mais l'objet de ma note et de mon interrogation n'st pas là: j'attire l'attention des jeunes et moins jeunes chercheurs sur un pan inexploré des données concernant la gasconité:il s'agit des cartes-tables de données qui établissent une régularité flexible pour la gasconité qui est extrapolable au domaine occitan: ce sont les cartes qui fondent une représentation gradiente de l'occitanité, ici de la gasconité, sur une sélection de caractères phonétiques et phonologiques; un premier trajet établit une régularité binaire: pan se prononce oui ou non avec telle modalité de consonne nasale: ou vélaire ou NON; ou palatal ou NON; ou coronal dental ou NON ; ou aucune de ces trois solutions OPTIONS, candidats, comme on dit; aucune de ces trois solutuions n'est "licenciée"; alors laquelle ? La nasalité est répartie sur le vocalisme et sur le consonantisme: oui OU NON ? et dans quelles proportions; les tableaux de représentation proportionnelles permettent de jeter un regard non désesperé sur le polymorphisme distribué; mais ces tableaux de données restent à traiter en trajet classificatoire; il est un moyen de se rendre compte du parcours classificatoire de Jean Séguy; c'est de refaire carnets et brouillons en mains, la totalité du parcours qu'il a fait à la main, véritable gigantomachie dialectométrique; mais il faut accepoter de se saisir de la totalité , qui, en l'état actuekl des choses, est loin d'être disponible pour tous sur site; la confrontation, dans les années à venir, aux données sonores numérisées, servira de base à toute démonstration.
La régularité existe, autant que l'hétérocclise et l'hétéromorphisme, ;comme la flexibilité (plasticité) existe et ce DANS un système complexe; l'articulation des deux, sur l'axe des ramifications possibles reste un champ exploratoire largement ouvert.
C'est alors le moment de revenir sur le concept même de DISTANCE et le type de GEOMETRIE associable aux données tabulaires (euclidienne, ou non): dans l'Univers, il s'en faut de beaucoup que toutes les distances soient de type euclidien. Et dans les langues à caractère dialectal? La question, complexe, est posée. Déjà Dauzat, Séguy, en avaient bien mesuré la complexité.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous pouvez insérer des pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr